Panel de réactions des suites de la confirmation de rétrogradation des Girondins de Bordeaux en National 1 (acte 2)

Après un premier acte, voici un nouveau panel de réactions des suites de la confirmation de rétrogradation des Girondins de Bordeaux en National 1 .

Florian Gazan

« Une pensée pour les vrais amoureux des Girondins dans les tribunes et dans les bureaux. Ce qui leur arrive est une suite de choix catastrophiques. On va charger à raison Gérard Lopez mais n’oublions pas la responsabilité des inconscients qui lui ont laissé les clefs du club ».

Laurent Calippe

« J’ai une pensée pour mes amis qui travaillent au club et qui vont perdre leur job à cause d’incompétents qui partiront piller un autre club. Je leur souhaite beaucoup de courage à ces amoureux du club. Depuis mon départ il y a 3 ans, je les ai vus encaisser les coups. Solidaire ».

Jonathan Bez

« 1992, le grand-père a tout perdu pour les Girondins : maisons, cabinet. On lui a craché dessus, il est tombé malade, seul et triste ! Mais il restait l’héritage ! Une identité, un palmarès, un centre d’entraînement et de formation ! UN GRAND CLUB ! Aujourd’hui il ne reste plus rien ! Je suis inconsolable ».

Igor Lewczuk

Soit une blague, soit dans le foot tout est vraiment possible…

https://twitter.com/LewczukIgor/status/1544357592062894081?s=20&t=ocP0TRJlkdnlcz9rbBPStg

Yon Ecenarro

« Sous le choc. Voilà. Mon club, notre club. Un désastre. On va avaler fort le venin et on va revenir. Quand ? Je ne sais pas, mais NOUS, nous serons là ».

Matthieu Rouveyre

« La décision de la DNCG concernant le FCGB est tombée. J’entends le désarroi des supporters historiques des Girondins de Bordeaux. Mais vous les élus, en partie responsables de ce fiasco, qui venez subrepticement participer à la veillée funèbre : n’avez-vous donc aucune pudeur ? ».

Manu Lonjon

« Pensées sincères à tous les supporters de Girondins. Votre club est un monument du football . Quelle tristesse ! Demain, il sera toujours temps de chercher et designer les coupables mais en attendant bon courage à vous ! ».

Giovanni Castaldi

« C’est absolument terrible pour les Girondins, pour les salariés du club. Tristesse de voir ce monument du foot français en N1. Mais c’est aussi rassurant qu’un monsieur comme Gérard Lopez soit enfin sanctionné par la si conciliante DNCG ».

Ludovic Obraniak

« Difficile de démêler le vrai du faux ! Néanmoins, la bataille commence… Elle risque d’être sanglante mais je n’espère qu’une chose, c’est que les Girondins en sortent indemnes ! Wait and see… ».

Karim Bennani

« La place de Bordeaux est dans l’élite. Je souhaite sincèrement que ce club revienne le plus vite possible en Ligue 1. Grosse pensée aux salariés et aux vrais supporters des Girondins qui subissent les conséquences d’une gestion sportive et économique désastreuse ».