Vladimir Petkovic : “Si je suis contrarié de prendre autant de buts ? Non, je ne l’accepte pas. Notre objectif reste de n’encaisser aucun but, de marquer des buts”

Vladimir Petkovic est revenu sur les difficultés défensives de son équipe lors des deux premières rencontres de championnat face à Clermont et Marseille. 

« Il y a diverses raisons d’avoir encaissé quatre buts en deux matches. Pour le second match, je considère que les deux buts encaissés l’ont été par naïveté. Par contre pour le premier match face à Clermont, le premier but est probablement dû à un manque ou peu de communication. Le second, je n’en tiens pas compte parce qu’on était au-delà du temps réglementaire. Pour éviter que ce genre de choses se reproduise, il faut qu’on ait une défense qui prévient plus les actions de l’équipe adverse, il faut qu’on communique plus, et qu’il y ait plus de discipline également. Si je suis contrarié de prendre autant de buts (quatre en deux matches ?) ? Non, je ne l’accepte pas. Notre objectif reste de n’encaisser aucun but, de marquer des buts. Il y a quand même une différence entre le premier et le second match, déjà de par la qualité de l’adversaire, de la pression qui a été exercée. Nous n’étions vraiment pas préparés à subir autant de pression lors du premier match. Les conditions physiques n’étaient pas encore au rendez-vous non plus. Face à Marseille, le jeu était un peu plus équilibré. On a également été plus intelligents au niveau de la tactique. Ce qui est important c’est de varier la façon de jouer. On ne peut pas être uniquement en défense ou en attaque, ce n’est pas possible. Il faut que pendant le match, on puisse varier 3-4 fois notre stratégie et notre façon de jouer. Les principes et les règles sont importants au niveau du jeu, aussi bien des qualités individuelles des joueurs que je suis petit à petit en train de découvrir ».

Retranscription Girondins4Ever