Pierrick Antonetti : « Aujourd’hui, il faut faire redescendre cette pression autour d’Amine Boutrah »

(Photo by Franco Arland/Icon Sport)

Comme rapporté précédemment, le coach de l’US Concarneau, Stéphane Le Mignan, n’envisage absolument pas un départ d’Amine Boutrah cet hiver, lui qui est convoité par de nombreux clubs dont les Girondins de Bordeaux. « La situation d’Amine Boutrah ? On est très clair avec lui et son responsable, avec lequel on est d’ailleurs sur la même longueur d’onde. Amine est un très bon garçon. Il sait qu’il faut qu’il y aille étape par étape, et que les choses peuvent aller dans le bon sens avec nous, si par bonheur on parvient à être encore en haut en fin de saison. Si on a des offres aujourd’hui ? Non. Il y a des liens entre les personnes, c’est évident. Mais au sujet de son avenir à court terme, pour nous, il n’y a pas de débat ».

Dans Ouest France, Pierrick Antonetti, le fils de Frédéric Antonetti, avocat de profession, et mandataire sportif, a confirmé les propos de Stéphane Le Mignan.

« Aujourd’hui, il faut faire redescendre cette pression autour d’Amine Boutrah. Il y a actuellement un très grand engouement autour du joueur. ​Je veux simplement préciser que nous sommes sur la même longueur d’onde avec son club, sur la volonté de le voir terminer la saison là-bas. On a besoin de connaître les conditions dans lesquelles évoluerait Amine s’il venait à quitter Concarneau. Or, toutes les conditions ne sont pas réunies actuellement »

Les Girondins de Bordeaux, avec notamment Montpellier ou Saint-Etienne, feraient partie d’une longue liste de clubs intéressés par le milieu de terrain évoluant en National. De l’aveu de son mandataire sportif, ce serait « une vingtaine de clubs ​en tout ». 

(Photo by Franco Arland/Icon Sport)